Publiziert am: 09.11.2018

l’Editorial

Femmes et PME : un team qui gagne !

Elle s’affirme avec succès sur le marché très concurrentiel du ski. Grâce à un design innovant, elle fait le buzz. Francesca Kuonen et son frère Marco ont repris l’héritage paternel chez AK Ski. Cette femme entrepreneur spécialisée dans le recyclage transforme les déchets en expérience, tout en s’affirmant en politique. Il y aussi Karin Bertschi, directrice générale de son entreprise familiale. Toutes deux sont jeunes, dynamiques, elles ont pris la direction de leur entreprise familiale. Ces deux femmes de pouvoir, nous avons eu l’occasion de les voir et de les entendre lors de l’événement «synergy», organisé par l’usam, mercredi dernier à Berne.

Les femmes, le leadership et les PME: ça leur va comme un gant. Dans l’économie des PME, 35% des femmes assument une fonction supérieure. De nos jours, environ une entreprise individuelle sur deux est dirigée par une femme. Dans les conseils d’administration – par comparaison avec la moyenne de toutes les entreprises – les femmes dans les PME disposent d’une représentation pointant au-dessus de la moyenne (22%, contre 15% pour toutes les entreprises). C’est le résultat d’une étude menée par l’Université de Saint-Gall au cours de l’année. L’usam souhaite réaliser un update de cette étude. Sans doute les chiffres auront-ils déjà évolué positivement!

Dans les PME, les femmes trouvent souvent des choix de carrière permettant de concilier carrière et famille. Elles sont 70% à s’activer à temps partiel dans les PME – y compris à des postes de direction. La promotion des femmes en entreprise passe avant tout par de bonnes conditions-cadres pour qu’elles puissent travailler efficacement. En tant que femmes entrepreneur indépendantes, elles tirent en avant les entreprises familiales. Autre cas de figure, lorsqu’elles sont cadres à temps partiel: les femmes assument alors souvent des tâches au sein de la famille. Elles contribuent à réduire les charges administratives et la bureaucratie.

Les femmes s’élèvent à des postes à tous les niveaux de responsabilité. Dans les PME, elles y parviennent toutefois beaucoup plus rapidement que dans les grandes structures. C’est grâce aux petites et moyennes structures que les femmes développent leurs compétences et leurs forces. La cheffe de famille devient la cheffe d’entreprise. Avec un œil pour l’ensemble et l’équipe, elle introduit de nouvelles dimensions dans le leadership. Ces nouvelles couleurs complètent une dynamique réduite à la compétitivité. Les deux styles présentent leurs avantages et peuvent être utilisés de manière avantageuse dans des équipes mixtes.

L’usam sait à quel point les entreprises de tous types et de toutes tailles ne peuvent que bénéficier d’équipes mêlant des femmes et des hommes. Je suis pour ma part un grand fan des teams mixtes. Les femmes de talent ont toujours joué un rôle décisif dans le succès de l’usam. Et c’est pourquoi il était naturel que la proportion de femmes dans la direction de notre association atteigne 50%. Chez nous, l’égalité est totale – sans qu’aucun quota ne s’avère nécessaire.