Posté le: vendredi 6 mars 2015

La maîtrise des frais de gestion

résultats 2014 – La situation financière globale des entreprises membres du Groupe Mutuel, celle de son secteur santé en ­particulier, demeure solide et propice à une politique de primes attractive et favorable aux assurés.

Le chiffre d’affaires du secteur santé du Groupe Mutuel approche 4,8 milliards de francs (4,7 mia en 2013), en hausse de 2,3%. Le domaine de l’assurance obligatoire des soins (AOS) a progressé de 3,7% pour atteindre 3,86 milliards de francs. Les seules prestations brutes de santé AOS ont augmenté de +1%, passant de 3,99 milliards de francs à 4,03 milliards. En 2014, les assureurs-maladie membres du Groupe Mutuel ont versé un total de 290 millions de francs à la compensation des risques (CDR) entre assureurs. Le total des charges de l’assurance de base demeure stable à 3,74 milliards de francs. Son résultat global, y compris les assurances perte de gain et accidents, se monte à environ 130 millions de francs. Le nombre moyen d’assurés dans l’assurance de base est en léger recul, –1,1% en 2014, soit 1 192 345 assurés. Avec l’arrivée de Supra, l’effectif des assurés AOS passera alors à près de 1,24 million de personnes en 2015.

Fonds propres solides

Les assureurs-maladie membres du Groupe Mutuel peuvent compter sur la solidité de leurs fonds propres. Ceux-ci se situent à plus de 14%. Celle-ci permettra la poursuite d’une politique de primes raisonnable et sans effet de rattrapage.

Frais généraux: 4,1%, largement ­en-dessous de la moyenne nationale

Le Groupe Mutuel a toujours apporté une grande attention à la performance de sa gestion. Cela se traduit par des frais administratifs qui se situent largement en-dessous de la moyenne nationale de 5%. Ils s’établissent à 4,1%des cotisations. Cette maîtrise des frais de gestion ne se fait pas au détriment de la qualité puisque, en 2014, les prestations en tiers garant ont été remboursées dans un délai moyen de 6,6 jours, alors que plus de 90% des réclamations étaient réglées dans les deux semaines.

Contrôle des factures: économie de 404 millions en 2014

Le contrôle des factures est l’une des tâches prioritaires des assureurs-maladie. En 2014, il a permis de réduire la dépense dans le domaine de la santé de 404,1 millions de francs. Assurances complémentaires: une offre diversifiée, des primes attractives et de nouvelles réductions de primes. Les assurances complémentaires privées (LCA) sont un pilier très performant et très solide au sein du Groupe Mutuel. Leur résultat d’ensemble s’élève à +117 millions de francs. L’offre d’assurances complémentaires LCA des deux sociétés privées d’assurances du Groupe Mutuel – Groupe Mutuel Assurances GMA SA et Mutuel Assurances SA - se caractérise par sa diversité et un niveau de primes toujours attractif. Le chiffre d’affaires a atteint plus de 653 millions de francs. Les réductions de primes consenties en 2014, dans le sillage du nouveau financement des hôpitaux et de l’évolution favorable de la sinistralité, d’un montant de 54 millions de francs, ont pu être suivies, en 2015, par de nouvelles diminutions pour un montant de 45 millions de francs.

Assurances entreprise: 
développement régulier

Le domaine des assurances d’entreprise continue son développement. Les assurances perte de gain maladie et les assurances accidents enregistrent un chiffre d’affaires de 266,8 millions de francs. Celui de la perte de gain maladie atteint 198,3 millions de francs, soit une progression de 1,9%, alors que 
les assurances accidents s’élèvent à 68,5 millions de francs, soit + 3,7%.

Prévoyance professionnelle: taux de rémunération de 5%

Nos deux fondations, le Groupe Mutuel Prévoyance et la Mutuelle Valaisanne de Prévoyance, ont récolté pleinement les fruits de la hausse des marchés des actions et de la baisse des taux d’intérêt obligataires. Les Conseils de Fondation ont décidé de faire profiter les assurés des excellents résultats annuels projetés. La politique de distribution des résultats se poursuivra donc en 2015, sous la forme d’une majoration d’intérêt de 3,25% ajoutée au taux minimal de 1,75%, soit un total de 5%. Cette rémunération est attribuée sur les avoirs du régime minimal obligatoire (LPP) et sur-obligatoire. Quant aux perspectives 2015, malgré la récente décision de la BNS d’abandonner le taux plancher de l’euro, les deux fondations ont bien résisté, leur taux de couverture à fin janvier approchant les 118%.

Assurance vie

Le chiffre d’affaires de l’assurance vie a atteint 82,5 millions de francs l’an dernier, soit une augmentation de 5,8% par rapport à 2013. La société Vie a enregistré l’arrivée de 5496 nouveaux clients et le nombre de contrats sous gestion s’élevait à 35 610 au 31.12.2014.