Publiziert am: 05.10.2018

Prochaines étapes après ISO 20022

numérisation – Fin juin, plus de 80% des entreprises avaient déjà adopté 
ISO 20022. Ces prochains mois, il s’agira de combler les dernières lacunes.

La numérisation touche tous les domaines et l’économie en particulier. Elle modifie l’ensemble des processus commerciaux de l’entreprise, de la production à la vente en passant par les relations clients et l’administration. Des processus bien établis sont ainsi numérisés en arrière-plan et rendus plus efficaces.

Le trafic des paiements est, lui aussi, harmonisé et adapté aux nouvelles exigences du marché. Durant ces derniers mois, les PME ont large­ment contribué à la réussite de cet important projet d’infrastructure pour la Suisse. Elles ont dû relever un défi de taille en adaptant leur logiciel comptable à la nouvelle norme ISO 20022.

Fin juin, plus de 80% d’entre elles y étaient parvenues avec le soutien des sociétés de logiciels et des banques, comme le révèle une enquête effectuée par SIX auprès des établissements bancaires. Les entreprises restantes devront leur emboîter le pas d’ici décembre et ce, pour de bonnes raisons.

Avantages d’ISO 20022

Ces derniers mois, la démonstration a été faite qu’ISO 20022 constituait une base essentielle pour optimiser d’importants processus financiers.

C’est ce qui ressort d’un sondage représentatif réalisé par l’institut 
de recherches gfs.bern auprès de 
diverses entreprises, administrations et associations suisses. Selon cette étude, 60% des organisations voient des avantages dans la standardisation du trafic des paiements.

Ce taux dépasse largement les 70% pour les organisations qui 
effectuent souvent et régulièrement des paiements ou qui sont déjà 
bien avancées dans le processus 
de migration. Parmi les avantages cités le plus souvent figurent la ­diminution du nombre d’erreurs de saisie grâce à l’utilisation de l’IBAN, la numérisation des processus ­commerciaux ainsi que la simplification des paiements suisses et l’étrangers. .

De plus, les atouts de la normalisation sont davantage perçus par les organisations qui travaillent déjà sur la base d’ISO 20022 que par celles qui n’ont pas encore achevé la 
migration. Conclusion: ISO 20022 fait ses preuves dans le travail au quotidien.

Combler les lacunes

Il est important que tous les clients entreprises aient achevé leur migration vers ISO 20022 d’ici fin 2018. Depuis début juillet, l’ancien standard DTA n’est plus supporté, développé ou documenté par SIX.

Les entreprises continuant à travailler avec DTA devront s’attendre à ce que leurs ordres de paiement soient refusés par les établissements financiers, ce qui entraînera des interventions manuelles accrues et des pertes de temps. Il est de la responsabilité de chaque entreprise d’effectuer la conversion dans le délai imparti en collaboration avec la société de logiciels et la banque.

Sans d’une adaptation à l’échelle nationale, la QR-facture ne pourra pas être introduite, alors qu’elle est aujourd’hui déjà considérée comme un élément essentiel du trafic des paiements numérisé et qu’elle remplacera tous les bulletins de versement à partir du 30 juin 2020.

Préparatifs pour la QR-facture

Selon l’enquête réalisée au printemps par gfs.bern, 70% des organisations interrogées ont déjà entendu parler de la QR-facture et environ 60% estiment, avant même son 
introduction, qu’elle apportera plutôt des avantages, voire uniquement des avantages.

Parmi ceux-ci, citons la réduction du nombre d’erreurs de saisie, une plus grande efficience et la simplification des paiements au moyen d’appareils mobiles. Près d’un tiers des organisations ne se sont pas 
encore formées d’opinion et seules 10% mentionnent des inconvénients tels qu’un manque de convivialité pour certains groupes de personnes, des frais de migration élevés ou encore des problèmes lors de la lecture du code QR.

Respecter les exigences

Étant donné que la QR-facture concerne toutes les entreprises, les organismes publics et les organisations sans but lucratif ainsi que l’ensemble des consommateurs suisses, la place financière veut reprendre dans la prochaine étape les expériences faites jusqu’ici et en particulier les réactions du marché sur la conception de la QR-facture. Il a donc été décidé de mener une procédure de consultation du 31 juillet au 23 septembre 2018.

Les propositions de modifications soumises jusqu’ici concernent notamment des informations que l’émetteur de facture peut fournir dans le code QR, ainsi que le traitement sur support papier de la QR-facture au guichet postal et dans les agences postales. La place financière suisse part du principe que les propositions de modifications seront bien accueillies par le marché et que les premières QR-factures pourront être utilisées à partir du 30 juin 2020.

Les résultats de la procédure de consultation seront communiqués en novembre.

Maya Bertossa

EN PRATIQUE

Êtes-vous entièrement passé à l’IBAN?

L’IBAN simplifie le trafic des paiements national et transfrontalier. Il remplace tous les anciens numéros de compte et sert aussi de base à la QR-facture. Pour être prêt à temps, mettez à jour les données de base de votre comptabilité débiteurs, créditeurs et salaires.