Publiziert am: 25.01.2019

EN BREF

Aide sociale: le taux augmente à 3,3%Le système SIPAC 2.0 sur la bonne voie2e pilier: réduction du sous-financement

En 2017, près de 280 000 personnes en Suisse ont bénéficié de l’aide sociale économique. Cela signifie que 3,3% de la population résidente bénéficie au moins une fois par an de prestations sociales. Les chiffres sont tirés de la statistique actuelle de l’aide sociale de l’Office fédéral de la statistique (OFS). Le taux d’aide sociale pour la population âgée de 50 à 64 ans a augmenté de façon disproportionnée au cours des dernières années. Selon l’OFS, cela s’explique principalement par le fait que les chances d’une séparation rapide de l’aide sociale sont moindres. En outre, les cantons ayant des centres urbains ont des taux supérieurs à la moyenne. Les enfants et les jeunes de moins de 18 ans, les personnes divorcées et les personnes de nationalité étrangère sont les plus fréquemment représentés dans l’assistance sociale. Le taux d’aide sociale de la population totale a enregistré une augmentation de 10% entre 2011 et 2017.

www.bfs.admin.ch

SIPACfuture, le projet-clé de la Confédération visant à renouveler le système de paiement des caisses de chômage, a franchi une étape essentielle: à la mi-décembre, le SECO a validé la première partie de la spécification détaillée et le prototype du nouveau système nommé SIPAC 2.0, confirmant ainsi que la nouvelle solution prévue pour 2021 est réalisable. En effet, le système actuel ne supporte que des améliorations limitées et ne permet plus d’atteindre les objectifs stratégiques de l’assurance-chômage. Avec le projet SIPACfuture, le SECO entend, avec la collaboration des caisses de chômage, moderniser et numériser les services des caisses. L’assurance-chômage investit près de 80 millions de francs dans ce projet.

www.seco.admin.ch

Les résultats des caisses de pension ont été présentés par l’OFS. Une année d’investissement jugée positive. Le revenu de placement net a doublé en 2017, ce qui a permis de renforcer les réserves et de réduire tout déficit. La bonne situation économique s’est reflétée dans le résultat net des investissement passé à 64,1 milliards de francs suisses, avec 27,6 milliards de francs versés dans les réserves de fluctuation. Le déficit a ainsi été réduit à 32,3 milliards. Le sous-financement des caisses de pension publiques s’est élevé à 31,9 milliards, tandis que le sous-financement des caisses privées a atteint 372 millions. La fortune totale des caisses de pension s’élève à 894,3 milliards de francs.

www.bfs.admin.ch