Publiziert am: 01.06.2018

Argument sportif

produits du tabac – Tandis que l’opposition se cristallise contre le snus, 
un regain d'intérêt est perceptible en lien avec l’utilisation de cette pâte de tabac 
par les sportifs professionnels, pour rester plus attentifs et réactifs.

Déjà essayé? Le snus (prononcez «sneusse») est une pâte de tabac venue des pays scandinaves, vendue sous forme de petits sachets à placer entre la gencive et la lèvre supérieure. Il a du succès auprès de nombreux fumeurs comme alternative à la cigarette, plus nocive.

«le snus réduit 
le nombre 
de fumeurs.»

Ce produit est arrivé dans les championnats sportifs de Suisse il y a vingt ans déjà, par l’intermédiaire des joueurs étrangers, notamment ceux en provenance de Suède. Ces derniers mois, les médias s’intéressent de plus en plus à la consommation de snus chez les sportifs professionnels.

En effet, plusieurs joueurs de football ou de hockey sur glace ont expliqué consommer ce produit avant ou même pendant le jeu, car ils avaient le sentiment subjectif que celui-ci leur permettait d’être plus éveillé et rapide. Le «snus» serait donc le nouveau produit «dopant» en vogue chez le sportifs. Cela a toujours été le cas dans le domaine du tabac et la controverse liée au snus n’y échappe pas: elle fait rage. Les oppositions se cristallisent autour d’une question centrale: le snus est-il une «entrée» dans la pratique tabagique ou une manière d’en sortir? Les jeunes sportifs professionnels justifient souvent eux-mêmes cet usage substitutif selon un objectif de réduction des risques par rapport à la cigarette. Certains médecins sont convaincus que le snus agit comme un booster de performance.

Or il n’existe aucune preuve scientifique qui le démontre. La nicotine ne figure d’ailleurs pas dans la liste des substances interdites par l’Agence Mondiale Antidopage (AMA). Afin d’en déterminer la consommation dans un but de performance, l’AMA a intégré depuis 2004 la nicotine dans son programme de surveillance et est ainsi étudié intensivement par leurs experts.

Or, jusqu’à présent, aucune étude ne démontre que la nicotine a un effet stimulant. Certaines études quant à elle démontrent cependant la possibilité d’un «effet Placebo» qui donnerait donc aux sportifs ­l’impression subjective qu’ils sont plus intensément présents.

Effets nocifs démentis

Le snus est le produit du tabac sans fumée le plus scientifiquement mis sous la loupe. Il est démontré qu’il est entre 95 et 99% moins nocif que les ­cigarettes. Les recherches effectuées en Suède depuis plus de 40 ans par divers organismes indépendants montrent que l’utilisation de snus a réduit de manière significative le nombre de fumeurs. Ce faisant, les alternatives suèdoises ont également permis de réduire le nombre de cancers liés au tabac.

«la controverse 
fait rage.»

Selon la Fachverband Sucht suisse, les substituts nicotiniques tels que le snus joueront à l’avenir un rôle crucial dans la lutte contre le tabagisme. Il est bien entendu évident que les jeunes ne devraient pas consommer de produits du tabac. Et que, dans un intérêt de protection efficace des mineurs, une limite ­nationale de 18 ans pour l’achat de ces produits soit mise en place.

Toutefois, pour les sportifs qui souhaitent minimiser les risques sanitaires liés à la consommation de tabac fumé, le snus s’avère une bonne alternative.

Hélène Noirjean, usam

Les plus consultés