Publié le: 4 novembre 2022

Des chiffres pour sa stratégie

statistique des arts et métiers – Depuis 75 ans, les données sont récoltées et mises à disposition des PME. Elles permettent de comparer certaines valeurs de référence avant de prendre des dispositions cruciales pour la poursuite des activités d’une entreprise.

Pour la plupart des entreprises, pouvoir se positionner correctement par rapport à la concurrence et faire jouer un avantage particulier est primordial pour atteindre un succès commercial. Toute la stratégie en dépend! La question fondamentale consiste à trouver les informations fiables sur la concurrence. Pour les grandes entreprises cotées en bourse, c’est possible, étant donné que leurs chiffres doivent être publics, tandis que pour les PME, cela ne semblait pas être possible.

Les PME se posent en effet régulièrement la question de la taille critique. Ainsi, il peut être décisif pour le succès financier de savoir si une stratégie de croissance ou même un redimensionnement doit être envisagé. Dans ce cas, une comparaison des valeurs de référence avec des concurrents plus grands et plus petits est très pertinente.

Données depuis 75 ans!

Or l’Union suisse des arts et métiers (usam) offre justement cette possibilité aux entreprises avec la statistiques des arts et métiers. Cette statistique des arts et métiers est totalement numérisée et offre une infinité de combinaisons possibles pour faire des comparaisons entre les chiffres de son entreprise et les résultats de la branche.

Les données pour la statistique des arts et métiers sont collectées depuis plus de 75 ans par la Conférence des fiduciaires des arts et métiers. À partir de 2021, les chiffres seront désormais disponibles sous forme numérique, compte tenu des dispositions relatives à la protection des données. Il existe ainsi de nombreuses possibilités d’individualiser les données et de les adapter aux exigences spécifiques des PME.

De quelles données s’agit-il?

La statistique contient des données anonymisées d’environ 7000 entreprises des arts et métiers pour 90 branches au sein de la Suisse en fonction de la taille du chiffre d’affaires jusqu’à environ 20 millions de francs. En tout, cette statistique hors normes compte jusqu’à plus de 30 différents chiffres que l’on peut également combiner. Il est possible par exemple d’avoir le chiffre d’affaires par équivalent temps plein, ou des coûts de l’IT, du cash-flow, etc. Le résultat est une statistique économique des PME unique en son genre – claire, évaluée par branches et hautement révélatrice.

À quoi servent ces statistiques

Sur la base de ces chiffres, des rapports client peuvent être fournis et taillés sur mesure pour chaque PME. Il ne faut même pas être expert-comptable pour lire ces rapports qui peuvent être livrés avec des graphiques en barre, en secteur, en courbe, combinés ou croisés, mais aussi des tableaux sur toutes les grandeurs liées aux entreprises.

Ainsi, les PME peuvent trouver de l’aide pour l’analyse de leurs chiffres clés auprès de fiduciaires ou de conseillers affiliés à la Conférence des sociétés fiduciaires des arts et métiers. Grâce à celles-ci, il est enfin possible pour une entreprise de se comparer directement avec des entreprises similaires du même secteur et de se mesurer ainsi aux meilleurs de la branche.

En savoir plus

Demandez à votre fiduciaire les résultats de cette statistique des arts et métiers pour pouvoir développer une stratégie qui fera la différence avec succès!

Les fiduciaires peuvent également s’affilier à la Conférence des sociétés fiduciaires des arts et métiers pour proposer des services de consulting fondés sur des chiffres réels.

Les différentes branches peuvent également acheter certains chiffres clés de leur branche auprès de la statistiques des arts et métiers.

Mikael Huber, usam

coup de projecteur

Maîtrise de l’économie numérique: les statistiques des arts et métiers en font partie!

«Après 75 ans de présentation sous forme analogique, la statistique économique a été numérisée», explique le chef de projet Kurt Schmid aux médias. La statistique économique contient les données du bilan et du compte de résultat d’environ 7000 entreprises dans plus de 80 secteurs des arts et métiers. Les données sont analysées et complétées au moyen de chiffres clés pertinents – par exemple, le nombre d’employés et la taille de l’entreprise – qui sont également recueillis dans le but d’optimiser l’évaluation.

Les fiduciaires sont des conseillères importantes, en particulier pour les entrepreneuses et les entrepreneurs des PME. Elles peuvent évaluer les chiffres clés d’une entreprise et donner ainsi un aperçu clair de sa situation. Pour une telle évaluation, les fiduciaires doivent disposer de valeurs de référence. Elles doivent pouvoir juger des performances d’une entreprise en les comparant à celles d’autres entreprises du même secteur. La statistique économique leur permet de le faire. Outre les valeurs moyennes par catégories de chiffre d’affaires et pour l’ensemble du secteur, la statistique économique détermine également les valeurs «best in class». La statistique économique est un bon exemple de ce dont l’économie est capable en matière de numérisation.

La pandémie a mis en évidence l’importance de la numérisation. L’usam considère que la maîtrise de l’économie numérique est indispensable à la poursuite du développement des PME, et elle a adopté à cet effet une charte de la numérisation lors du Congrès suisse des arts et métiers 2020. Sur cette base, l’usam a défini diverses exigences qu’elle introduira dans le débat parlementaire. La plus grande organisation faîtière de l’économie suisse mène aussi des projets très concrets dans le domaine de la numérisation et les relie à ses autres dossiers centraux. (usam)

www.sgv-usam.ch/fr

Les plus consultés