Publiziert am: 09.08.2019

Enterrer le trafic des marchandises

CARGO SOUS TERRAIN – La surcharge croissante du réseau routier exige des solutions innovantes pour la gestion des flux de marchandises. A partir de 2030, le système logistique global numérique Cargo sous terrain (CST) reliera les grands centres du pays.

Il n’y a pas que les personnes qui deviennent plus mobiles. Les quantités de marchandises transportées par route et par rail augmentent égale­ment. Aujourd’hui, environ 80% des marchandises sont déjà distribuées par la route. La réponse à cette évolution s’appelle Cargo sous terrain (CST). Un réseau souterrain sera créé dans lequel de petits véhicules électroniques automatiques transporteront des marchandises.

La construction du premier tronçon entre Härkingen et Zurich doit commencer dès 2025. L’usam soutient cette idée. En juillet, la consultation sur la loi fédérale sur le transport souterrain de marchandises (UGüTG) a pris fin. Le projet du Conseil fédéral vise à créer le cadre juridique pour la construction et l’exploitation d’installations pour le transport souterrain intercantonal de marchandises et l’exploitation de véhicules dans ces installations.

Aménagement du territoire

Une procédure uniforme d’approbation de l’aménagement du territoire conformément à la loi fédérale est prévue à cet effet. Tant les installations souterraines de transport de marchandises que les installations qui leur sont directement adjacentes sont soumises à la procédure d’approbation des plans. Avec cette procédure, les tunnels souterrains peuvent être planifiés à un coût raisonnable, ce dont il faut se féliciter. Une procédure d’approbation uniforme au niveau fédéral est également nécessaire pour assurer la sécurité en matière d’urbanisme. La procédure uniforme garantit la coordination du développement et l’application des mêmes conditions dans toute la Suisse.

Pas de financement public

L’usam est convaincue que, compte tenu de l’augmentation des flux de marchandises, le projet CST répond à un besoin et présente des avantages importants tant pour les entreprises que pour le grand public. CST est également susceptible de répondre aux besoins des consommateurs qui font de plus en plus d’achats en ligne et qui souhaitent que de petites ou de petites quantités soient livrées rapidement à leur domicile. Avec CST, les livraisons arrivent à destination dans les délais impartis, sans aucune charge supplémentaire pour l’environnement, les ressources ou l’infrastructure. En réduisant le trafic lourd sur les routes nationales et en rendant le trafic de livraison plus efficace dans les agglomérations, la CST contribue à protéger l’environnement et à réduire la congestion routière.

Sans financement public

Le projet doit être mis en œuvre par le secteur privé. La Confédération et les cantons, en tant qu’autorités compétentes pour l’octroi des concessions, doivent se contenter de créer des conditions favorables au projet et de veiller à ce que l’infra­structure soit non discriminatoire. L’usam rejette le financement public. Cargo sous terrain décongestionne les voies ferrées et routières, réduit la pollution de l’environnement et assure la livraison ponctuelle des marchandises pour tous.

Dieter Kläy, usam