Publiziert am: 13.12.2018

Inutile et nuisible

INITIATIVE « STOP AU MITAGE » Le lancement de la campagne par le comité national opposé à cette initiative a eu lieu le 11 décembre à Berne.

La campagne « NON à l’initiative extrême contre le mitage » a été lancée cette après-midi à Berne, par le biais d’une conférence de presse tenue le 11 décembre dernier en présence des représentants des médias, y compris romands.

Parmi les intervenants, Jean-François Rime (UDC/FR), président de l’usam a présenté la campagne du comité national «NON à l’initiative extrême contre le mitage». «Comme l’a souligné la conseillère fédérale sortante Doris Leuthard, cette initiative ne sert pas les intérêts de notre pays, mais restreint le droit de propriété dans la construction de logements, dicte ce qu’est la qualité de vie et préconise de figer le paysage, a lancé Jean-François Rime. Un comité national bénéficiant d’un large soutien de partis politiques et d’associations la combat avec véhémence.»

Hans-Ulrich Bigler, conseiller national PLR ZH et directeur de l’Union suisse des arts et métiers usam, a ensuite exposé point de vue de l’économie. Olivier Feller, conseiller national PLR VD et directeur de la Chambre vaudoise immobilière, a présenté les arguments de l’industrie immobilière. Thomas Egger, conseiller national PDC VS et directeur du SAB a ensuite expliqué ce que cette initiative signifie pour les cantons de montagne. Puis, Marcel Dettling, conseiller national UDC SZ, a présenté le point de vue de l’agriculture. Quant à Werner Luginbühl, conseiller aux États PBD, il a situé l’initiative dans le contexte de la LAT. Les partis suivants rejettent l’initiative contre le mitage: UDC, PDC, Vert’libéraux (ont soutenu un contre-projet), PBD. Le PLR adoptera son mot d’ordre le 11 janvier 2019.

Un large comité opposé à cette initiative

Sur le plan des associations, l’Union suisse des arts et métiers usam, la Société Suisse des Entrepreneurs (SSE), constructionsuisse, economiesuisse, l’Union suisse des paysans USP, les organisations du tourisme, l’Association Suisse d’Assurances ASA, le Groupement suisse pour les régions de montagne (SAB), le Centre Patronal, la Fédération romande immobilière (FRI), l’Union suisse des professionnels de l’immobilier (USPI Suisse), la Chambre genevoise immobilière (CGI) et l’Association suisse des propriétaires fonciers (HEV) se prononcent contre l’initiative. Les gouvernements des 26 cantons rejettent unanimement et fermement l’initiative.

Echos dans les médias

«Texte dommageable», «On milite contre le mitage», «Un comité bourgeois dit non à l’initiative contre le mitage», titre la presse romande. Teletext, la RTS et divers titres ont repris la dépêche de l’ats ou le communiqué du comité: «Le 10 février 2019, les citoyens seront appelés à s’exprimer sur l›initiative populaire fédérale «Stopper le mitage – pour un développement durable du milieu bâti». Un comité bourgeois contre cette initiative a développé ses arguments devant la presse mardi à Berne. Cette initiative restreint le droit de propriété dans la construction de logements, dicte ce qu’est la qualité de vie et veut figer le paysage, selon plusieurs conseillers nationaux, dont Jean-François Rime et Olivier Feller. Selon eux, cette initiative est superflue et nuisible, car les instruments garantissant une utilisation mesurée du sol existent déjà dans la loi sur l›aménagement du territoire.»

«Le Quotidien Jurassien», «Le Courrier», «La Liberté», «Le Journal du Jura», «Le Nouvelliste» et «ArcInfo» titrent quant à eux d’un même élan sur le «Gel définitif de la surface bâtissable ». Ces quotidiens publient le dossier de la correspondante parlementaire Christiane Imsand, qui présente les enjeux sous la forme de six questions et réponses. «En 2013, l’initiative «pour le paysage» lancée par un comité rose-vert avait été retirée au profit de la révision de la loi sur l›aménagement du territoire. Elle demandait le gel de la surface totale des zones à bâtir pendant 20 ans. Pas convaincus par la loi, les Jeunes Verts sont revenus à la charge, deux ans plus tard, avec un texte plus radical. Il réclame, cette fois, un gel définitif. Il sera soumis au peuple le 10 février prochain. Etat des lieux.» usam

LIEN

www.initiative-extreme-mitage-non.ch