Publiziert am: 07.06.2019

La fluidité en ligne de mire

infrastructures de transport – Le Conseil national et les États examinent trois propositions. L’usam prend en considération les modèles qui éliminent les goulots d’étranglement sur la route – comme sur le rail.

Avec son message sur le trans-port d’agglomération, le Conseil fédéral demande la libération de 1,3 milliard de francs pour les crédits d’engagement. L’usam soutient la décision du Conseil national prise à hauteur de 1,49 milliard de francs, avec l’intégration de la rocade d’Oberburg (Burgdorf) dans le programme.

En avant – par le rail aussi

Le programme de développement stratégique de l’infrastructure ferroviaire prévoit une extension pro-gressive du réseau ferroviaire à hauteur de 11,9 milliards. Outre l’élimination des goulets d’étran­glement actuels et futurs, un grand nombre d’extensions plus petites sont à l’étude dans l’Arc lémanique, sur les axes Berne–Zurich, Genève–Lausanne–Yverdon–Bienne et Soleure–Olten–Zurich–Winterthur.

Trois projets importants sont en cours dans l’agglomération zurichoise: l’extension de la gare de Stadelhofen, le tunnel du Brüttener et le tunnel de base du Zimmer-berg II.

Position de l’usam

L’usam soutient la proposition telle que décidée par le Conseil des États lors de sa session du printemps dernier avec les optimisations correspondantes et à hauteur de 12,8 milliards de francs.

De plus, elle soutient les pro­positions de la Commission des transports et des télécommuni­cations du Conseil national visant à inclure les deux gares de Winterthur Grüze Nord et de Thoune Nord dans la phase d’expansion de 2035, qui présentent des prévisions de croissance démographique et d’emploi élevées et soutenues, qui entraîneront une mobilité accrue et un accroissement de l’emploi dans les deux sites.

Poursuite du développement en fonction de la demande

La troisième proposition, l’étape d’expansion 2020–2023 pour les routes nationales, constitue la partie la plus intéressante pour les PME. Pour l’exploitation et l’entretien des routes nationales et leur mise à niveau au sens des adaptations, le Conseil fédéral propose un cadre de paiement de 8,16 milliards de francs pour les années 2020 à 2023. Pour l›extension du réseau routier national dans le sens d’une augmentation de la capacité, il y a le Programme national de ­développement stratégique des routes 2019.

Enfin, le Conseil fédéral de-mande un crédit d’engagement de 4,65 milliards de francs pour la construction du deuxième tun-nel routier du Saint-Gothard pour la phase d’extension de 2019 et pour la planification de nouveaux projets qui n’ont pas encore été arrêtés.

Position de l’usam

L’usam soutient la proposition conformément à la décision prise par le Conseil national lors de la session de printemps 2019 et, compte tenu du débat au Conseil des États, appelle à soutenir la proposition de la minorité Häberli-Koller (PDC/TG): La Bodensee-Thurtal-Strasse doit être incluse dans le programme.

De plus, le Conseil des États inscrit au programme de la session d’été en cours le tunnel du Muggenberg et la fermeture de la brèche dans l’Oberland zurichois. Les infrastructures de transport doivent être développées en fonction de la demande.

Dieter Kläy, usam