Publiziert am: 05.04.2019

Le bon timing pour miser sur l’Inde

cleantechs – L’Inde mise sur les énergies renouvelables et la valorisation des déchets, mais le pays a besoin de savoir-faire et d’investissements étrangers. Fabien Stiefvater, responsable du Swiss Business Hub India chez S-GE, évoque les débouchés qui s’offrent aux PME suisses dans les cleantech.

Pour les PME suisses, un accord de libre-échange avec l’Inde serait très avantageux. Dans le texte, vous trouverez les noms des sites qui font des appels d’offres.

Photo: Fancycrave/Unsplash

Fabien Stiefvater, l’Inde connaît une croissance rapide et entend investir des sommes considérables dans les cleantech ces prochaines années. Comment les entreprises suisses doivent-elles s’y prendre pour prendre pied sur le marché indien?

Les solutions propres et les énergies renouvelables suscitent en effet une demande croissante en Inde. D’ici 2027, 60% de l’électricité sera produite à partir de sources non fossiles. Pour y parvenir, l’Inde est à la recherche d’investisseurs étrangers prêts à fournir les fonds nécessaires à la construction d’installations ad hoc. L’Inde mise surtout sur l’énergie solaire et éolienne; elle a d’ailleurs mis en service le parc photovoltaïque de Kamuthi, au sud du pays, l’installation la plus puissante de ce type en 2016. Pour les acteurs suisses de la cleantech, les débouchés potentiels sont donc considérables. Ils peuvent par exemple coopérer avec des «intégrateurs de systèmes», notamment dans le cadre de gros projets publics. Un autre moyen de pénétrer ce marché est de nouer des partenariats avec des fabricants ou des start-ups locaux.

Quelle est la réputation des produits suisses en Inde?

Les Indiens apprécient beaucoup les produits et technologies suisses. Et ce notamment parce que des grandes marques comme Nestlé, Novartis, Roche ou Schindler sont déjà bien implantées. Dans les domaines où la fiabilité est cruciale, comme les machines-outils, les équipements industriels et les instruments de précision, les entreprises suisses jouissent d’une réputation enviable.

Quels sont les domaines offrant les meilleures opportunités pour les exportateurs suisses?

Il y en a dans plusieurs segments cleantech: efficacité énergétique, valorisation des déchets, production d’énergie. Concrètement, on a besoin de services d’ingénierie, de fournitures et de travaux pour les processus biologiques, ainsi que de technologies de production d’énergie à partir de déchets et de systèmes de surveillance et de contrôle. Dans le solaire, on recherche des solutions de stockage d’énergie, des systèmes électriques hybrides et de réseaux interconnectés.

«Les débouchés dans les cleantechs sont considérables.»

Dans les bioénergies, des solutions d’incinération et de production d’éthanol. Le gouvernement indien publie régulièrement des appels d’offres sur Internet. Les PME suisses peuvent trouver des opportunités commerciales sur les sites suivants: Ministry of Housing and Urban Affairs – Smart Cities Mission, Ministry of Housing and Urban Affairs, Ministry of New and Renewable Energy.

Pourquoi les PME suisses ne devraient-elles pas hésiter à proposer leurs solutions en Inde?

Le pays s’est fixé un objectif ambitieux: augmenter à 175 gigawatts la puissance produite à partir d’énergies renouvelables d’ici 2022. En même temps, avec sa campagne «Make in India», le gouvernement veut encourager l’industrie locale. C’est donc le bon moment, pour les entreprises suisses des cleantech, d’exporter en Inde afin de répondre aux besoins de ce grand pays émergent. En outre, d’après le cabinet EY, l’Inde est le deuxième pays le plus porteur en matière d’énergies renouvelables.

A quoi les entreprises suisses doivent-elles être particulièrement attentives lorsqu’elles traitent avec des partenaires indiens?

Le marché indien est très sensible aux prix. En ce moment (2018), la roupie est très faible face au franc suisse; à cela s’ajoutent des droits de douane très élevés. Tout cela pèse sur la compétitivité des exportateurs produisant en Suisse. Pour notre industrie, un accord de libre-échange avec l’Inde serait très avantageux.

Comment le Swiss Business Hub India soutient-il les entreprises suisses des cleantech?

Au Swiss Business Hub, nous proposons des analyses de marché, aidons les exportateurs suisses à trouver des partenaires de distribution, les assistons dans la création d’une succursale locale ou en matière de conformité avec la réglementation. Nous les aidons aussi à recruter de la main-d’œuvre, à participer à des congrès cleantech en Inde ou encore à mettre sur pied des projets-pilotes; nos services sont très variés! Notre but est d’encourager les entreprises suisses à prendre pied et à s’étendre sur le marché indien. Un collaborateur de notre Swiss Business Hub se rend par ailleurs en Suisse plusieurs fois par an pour rencontrer les entreprises.

Switzerland Global Entreprise

Les plus consultés