Publiziert am: 08.09.2017

Les «cargo bikes» débarquent

EUROBIKE 2017 – Au bord du lac de Constance s’est tenu le plus grand salon européen du cycle. 
Le JAM s’est penché sur la catégorie des vélos utilitaires, désormais dotés d’assistance électrique.

Le vélo-cargo apparaît déjà au début du 20e siècle, à Amsterdam. Ville plate, ruelles étroites et grand commerce de proximité expliquent sa popularité locale, mais également son impopularité ailleurs… L’arrivée des vélos à assistance électrique (VAE), un siècle plus tard, va tout changer: le cargo bike ne nécessite plus de mollets de la taille d’un gouda pour monter à l’assaut des villes du monde. Même à pleine charge et en côte (en jouant des vitesses, bien sûr), on 
pédale facilement à un rythme 
cardiaque modéré et constant – 
au fait, c’est l’idéal pour que le corps puise directement dans ses réserves de graisse, sans transpirer. L’autre gros avantage, c’est de pouvoir livrer des marchandises pratiquement au seuil de porte.

Les nouveaux cargo bikes sont généralement équipés de moteurs de 250 voire 500 watts mais surtout de couples élevés (force nécessaire pour déplacer des masses). La plupart ont des moteurs centraux (comme 90% des VAE vendus aujourd’hui), des dérailleurs ou mieux des boîtes de vitesses intégrées (Rohloff à 14 vitesses, Alfine à 11 vitesses, Nuvinci à variation continue ou Pinion à 18 vitesses) et de plus en plus de transmission par courroie crantée (silence de marche et sans entretien) à la place de la vénérable et salissante chaîne.

Voici quelques nouveautés 
de l’EuroBike 2017.

XCYC pickup. Commençons par un solide tricycle allemand à gros pneus, pesant 55 kg à vide et doté d’une charge totale de 250 kg. Il est décliné en 3 versions (Performances, Work, Allround) avec un moteur Bosch de 250 W et 75 Nm (25 km/h maxi), associé à une batterie de 500 Wh. Son prix oscille autour des 6500 euros. On peut choisir différents types de plateformes, mais aussi de couleurs et même ajouter le nom ou logo d’une entreprise. www.xcyc.de

Douze cycles. Chez le fabricant français – avec une part de capital suisse –, on a développé une bicyclette dont la partie avant est amovible, soit pour connecter un élément de transport de personnes (enfants) soit de marchandises. Autre spécificité, sa direction par câble offre un angle de braquage de 75 degrés et l’alignement se règle en un tour de main, même par un novice! Plusieurs moteurs et transmission à choix, le top étant le puissant GoSwiss à l’arrière avec une boîte Pinion à 18 vitesses au centre. Fourchette de prix de 4000 à 9000 euros. Les distributeurs suisses figurent sur le site www.douze-cycles.com. Et au fait, pourquoi Douze? Parce que la marque a été fondée en 2012, pardi!

Riese & Müller Packster 40. La célèbre marque allemande a remporté, avec le Packster 40, le prix EuroBike 2017 dans la catégorie vélo-cargo. Il s’agit en fait d’une version particulièrement compacte (empattement de 166 cm) et légère (30 kg, soit à peine 5 de plus qu’un vélo électrique classique). A l’usage, il excelle par sa maniabilité, mais aussi par sa douceur de fonctionnement grâce à sa boîte à variation continue Nuvinci N380 et à son moteur central Bosch. Selon le modèle et les équipements, le prix public allemand oscille de 3999 à 5499 euros. www.r-m.de

HNF-Heisenberg Cargo CD1. La particularité de ce tricycle, c’est que les deux roues avant directrices penchent dans les virages grâce à une suspension indépendante, à l’instar du fameux scooter Piaggio MP3. Moteur central Bosch, disques de frein aux roues avant, verrouillage de l’angle d’inclinaison sont ses principales caractéristiques techniques. Il est disponible en deux longueurs d’empattement. www.hnf-heisenberg.com

Tern GSD e-cargo. La manufacture taïwanaise offre un vélo aux allures plus conventionnelles et vendu autour des 4000 euros. Sauf que sa partie arrière est allongée pour recevoir toute sorte de plateformes, deux sièges d’enfant ou encore des sacoches. Sa partie avant, elle, est équipée d’un porte-paquet. La charge totale atteint 180 kg. Pratique, le guidon est rabattable afin de pouvoir glisser facilement le vélo dans un coffre de voiture. L’astuce du GSD 
e-cargo? Ce sont des petites roues de 20 pouces montées sur de gros pneus, améliorant la maniabilité et réduisant la longueur totale. Tern prétend ­d’ailleurs qu’il est plus court qu’un traditionnel vélo hollandais. Au centre opère un moteur Bosch. 
www.ternbicycles.com.

Jean-Luc Adam