Publiziert am: 08.11.2019

PME: optimisons leurs conditions-cadres à Berne!

Être social, c’est créer des emplois. Le travail est le remède le plus efficace contre la pauvreté. Or, pour créer des emplois, il faut des entreprises. Les PME sont le moteur de l’économie suisse. Toutefois, les emplois ne sont créés et la prospérité ne peut augmenter que si les entreprises disposent de conditions favorables qui encouragent les investissements.

Pour pouvoir subsister dans l’environnement économique actuel et futur, la Suisse doit accroître durablement l’attrait de sa place économique et diversifier ses débouchés.

La Suisse, avec ses coûts de production élevés, son petit marché intérieur et son manque de matières premières est totalement tributaire de l’innovation. Dès lors, la recherche et l’innovation ont besoin de conditions-cadres avantageuses.

Dans une motion que j’ai défendue cet automne au Conseil national, le Conseil fédéral est chargé d’adopter un programme visant à optimiser les conditions-cadres définies par l’Etat, faire baisser les coûts que la réglementation impose aux entreprises, améliorer l’attrait de la place économique et préserver les emplois.

Il est demandé en particulier de mettre l’accent sur une réduction des charges administratives et réglementaires qui pèsent sur les entreprises et sur une diversification des débouchés en développant les activités commerciales.

Le Conseil national a accepté cette motion et le Conseil fédéral va publier d’ici la fin de l’année un rapport qui analysera les différents défis économiques de la Suisse ainsi que son positionnement en comparaison internationale. Il s’est déjà dit prêt à élaborer des mesures qui contribueront à renforcer la place économique suisse.

*Michaël Buffat, conseiller national (UDC/VD) est candidat à sa réélection au Conseil national

michael.buffat@parl.ch