Finances & impôts

<p class="Rund-ums-Bild_Bildlegende_x05"><span class="Kuerzel_Autor">Henrique Schneider
</span>Dir. ad. de l’usam</p>  | Finances & impôts
04.05.2018

«Les impôts rendent
mon avenir possible»

l’éditoCe titre est une petite phrase choisie par l’UE comme devise pour un nouveau jeu de rôle interactif qui s’adresse aux jeunes. Ça s’appelle Taxlandia. Son message est sidérant: plus les impôts sont élevés, mieux...

<p class="Rund-ums-Bild_Bildlegende_x05">Un vrai coup 
de poing dans la 
balance fédéraliste de Dame Justice, ce PF17.</p><p class="Rund-ums-Bild_Fotografen-Hinweis (Extrazeile)_x05">photo: dr</p>  | Finances & impôts
04.05.2018

Un bric-à-brac incurable

kurt schmid – À la tête d’une fiduciaire, le président de l’association cantonale argovienne 
ne pense rien de bon du projet PF17 qui équivant selon lui à une hausse des impôts.

<p class="Rund-ums-Bild_Bildlegende_x05">Au lieu de prendre les choses en main et redresser ce navire fiscal, l’exécutif fait la sourde oreille… </p><p class="Rund-ums-Bild_Fotografen-Hinweis (Extrazeile)_x05">«Le bateau échoué». 
Huile attribuée à François-Pierre-Bernard Barry 
(1813-1905).    </p>  | Finances & impôts
06.04.2018

Un peu d’audace, Mesdames et Messieurs!

pf17 – Le Conseil fédéral n’a pas fait preuve de courage. Le message relatif au PF17 n’est qu’un simple copier-coller de la version précédente. La seule différence notable: le relèvement de 17% à 21,2% de la part des cantons à l’impôt fédéral direct (IFD).

<p class="Rund-ums-Bild_Bildlegende_x05">Après cette bataille et le rejet de 
l’initiative «No Billag», le directeur 
de l’usam, Hans-Ulrich Bigler, et le 
directeur de la SSR, Gilles Marchand, quittent le plateau.</p><p class="Rund-ums-Bild_Fotografen-Hinweis (Extrazeile)_x05">PHOTO: PETER SCHNEIDER/KEYSTONE</p>  | Finances & impôts
09.03.2018

Pas d’impôt média pour les PME

service public – Malgré le rejet catégorique de l’initiative «No Billag», la SSR doit se libérer de son blocage. La ministre des 
médias Doris Leuthard doit lancer sans attendre une discussion, la plus ouverte possible, sur les médias du service public.

<p class="Rund-ums-Bild_Bildlegende_x05"><span class="Autoren Kuerzel">Yohan Ziehli, responsable du comité No Billag Vaud: «</span>Tous les ménages doivent payer, sans tenir compte de leur utilisation des services.» PHOTO: DR</p>  | Finances & impôts
13.02.2018

Un gros paquet flou!

«No billag» – Yohan Ziehli (Vaud) estime que l’arbitraire et l’injustice caractérise la redevance, un mode de perception antisocial.

<p class="Rund-ums-Bild_Bildlegende_x05">L’entrepreneur bernois T.H. est sous-locataire et paie Billag, comme le locataire. A la maison, à 500 mètres, il paie. Et sa petite amie paie aussi! Il en a plus qu’assez.</p><p class="Rund-ums-Bild_Fotografen-Hinweis (Extrazeile)_x05">PHOTO: DR</p>  | Finances & impôts
11.02.2018

Deux fois au bureau et deux fois à titre privé

«no billag» – Une ponction multiple qui exaspère les micro-entreprises

<p class="Autorenportrait-Legende-gross_x05">Nicolas Jutzet, 
président du comité 
«&nbsp;No Billag Romandie&nbsp;»*</p>  | Finances & impôts
09.02.2018

Un OUI à «No Billag», un OUI à la liberté!

L’invité du mois Depuis le début de cette campagne, je suis régulièrement interpellé par des citoyens qui souhaitent comprendre les motivations des initiants. Elles sont simples: faire ce que d’autres n’ont pas voulu...

<p class="Rund-ums-Bild_Bildlegende_x05">Les défenseurs de «No Billag» sont traités d’égoïstes et de traîtres face au pays. Où en est notre démocratie, dans laquelle la liberté d’expression devrait occuper une place centrale? PHOTO: DR</p>  | Finances & impôts
09.02.2018

Fonds publics et hyperdépendance

«no billag» – Seul un OUI à l’initiative «No Billag» changera quoi que ce soit, estime Natalie ­Rickli, conseillère nationale (UDC/ZH). Le secteur public n’a pas le monopole de la qualité!

09.02.2018

Se prémunir contre la séduction

frein à l’endettement – Christoph Schaltegger, professeur d’économie politique, ne plaide pas pour un assouplissement de cet instrument. Il faudrait même l’appliquer aux assurances sociales.

<p class="Rund-ums-Bild_Bildlegende_x05">Christoph Schaltegger: «Je suis convaincu que le frein à l’endettement devrait être appliqué aux assurances sociales.» PHOTO: DR</p>  | Finances & impôts
09.02.2018

«Le frein, la stabilité suisse»

christoph a. schaltegger – Pour le professeur d’économie politique, il ne faut pas renoncer au frein à l’endettement. Cet instrument devrait selon lui être appliqué aux assurances sociales.